AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Who's bad ? - James.

Aller en bas 
AuteurMessage
Arsène Monroe

avatar

Féminin nombre de messages : 100
age : 25
pseudo : Poney Shake ; PShake.
date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Who's bad ? - James.   Mer 22 Juil - 0:13


zimona & mundodeamor @ LJ.


    Arsène était une élève hors-normes. En effet, quand tous ses camarades de classes s'asphyxiaient les méninges à travailler leur sortilège, elle s'ennuyait sur un fauteuil douillet de la salle commune, n'ayant plus besoin de se fatiguer à parfaire sa sorcellerie. Et les minutes étaient interminables, indéfiniment longues, mais peut-être pas assez pour que la demoiselle perde patience. Du bout de ses doigts finement manucurés, elle pianotait sur l'un des bras du siège distraitement, son autre main pendait dans le vide, soutenue par la seule force du coude qui reposait encore sur une surface matérielle. Ses fines jambes étaient gracieusement croisées, la porteuse pliée de façon à former un parfait angle droit et au bout de celle au repos, un pied souple et droit, semblable à celui d'une danseuse exerçant une pointe. Son dos, raide, suivait un trajet rectiligne et vertical et pour finir, sa tête ne penchait ni à droite, ni à gauche, bien centrée, dans le prolongement de la colonne vertébrale. Une posture qu'un jeune « branché » aurait pu juger ringarde tant elle paraissait stricte, mais qui inspirait certainement une considération, qui engendrait le respect tout en transpirant la froideur. Cette dureté physique, la princesse française ne l'avait pas travaillée, c'était une facette naturelle de sa personnalité, quelque chose qu'elle ne contrôlait pas et son éducation rigoureuse en était la seule et unique responsable. Son sadisme et son antipathie pour le reste du monde, eux, n'étaient certainement pas dûs à la sévérité de ses parents, seulement à l'absence d'intérêt pour l'humanité et ses vices. Les yeux d'Arsène balayèrent fastidieusement la pièce, aucun élève présent ici n'était digne de son attention, si bien qu'elle préféra encore s'éloigner de leur carnation, plutôt que d'être importunée par leur seule présence. En véritable princesse, Arsène décroisa ses jambes pour enfin pouvoir se redresser, ce qui attira l'attention de certains garçons rêveurs, peu pris par leurs exercices. Ils n'hésitèrent pas à la déshabiller, à la dévorer des yeux, ce n'en fut que plus gênant, voir dégoutant pour la jeune fille souillée par leur regard. Habilement et avec la grâce qu'on lui enviait, elle s'avança vers le portrait qui scellait l'entrée de la grande salle, au dehors, c'est-à-dire dans les cachots, il faisait froid et humide, mais heureusement, aucune odeur suspecte n'occupait les lieux. Les couloirs avaient pour seul éclairage, quelques torches, dont les flammes n'excédaient pas les cinq centimètres, inutile de préciser qu'il était donc assurément compliqué de discerner le bout de ses chaussures, aussi vernies et éclatantes soient-elles. Les nombreux courants d'air faisaient voleter les bouclettes brunes d'Arsène qui même dans cet endroit misérable, et peu digne de son excellence, semblait resplendissante par son assurance. En effet, son altesse est une femme, de toutes les situations.
      UN ELEVE ▬ « Arsène, attends ! Hibou pour toi. »

    La jeune femme pivota lentement, pour constater, qu'à dix mètres de là, une personne, dont seule la silhouette floue, dans cette pénombre ambiante, lui parvenait, courrait après elle. Arquant un sourcil, après réflexion, elle convenait de s'arrêter un instant. Arrivé face à elle, sans qu'elle n'ait bougé d'un millimètre, le garçon - car s'en était un - lui tendit une lettre écrite par un sorcier dont elle connaissait déjà l'identité sans même s'être plus intéressée au contenu de l'enveloppe. D'un sourire qui se voulait charmant, mais qui se reflétait glacial, la vipère remercia son coursier, sans dire mot. Puis elle continua son chemin vers le parc, en ce jour particulièrement ensoleillé, pour se trouver une place confortable, à l'ombre d'un sol pleureur.
    C'est entre son pouce est son index qu'Arsène pressait la missive. Elle ne ressentait aucune hâte à l'ouvrir, car il ne s'agissait certainement pas d'un texte passionné ou même de simples nouvelles du front, mais peut-être bien de reproches, de menaces, ou d'une nouvelle mission. Quoi que ce soit, cela n'enchantait guère la mangemort qui commençait sérieusement à douter de son futur. Curieuse, ayant méticuleusement observé l'enveloppe sous la moindre de ses coutures et n'ayant trouvé aucun indice sur sa contenance, la verte et argent l'ouvrit vivement comme si elle retirait un pansement.
      Citation :
      Chère Arsène,
      Nous n'avons pas eu de nouvelles, ni de toi, ni de tes amis.
      Nous attendons ton rapport avec empressement.

    Aucune signature, pourtant, l'écriture bâclée et vilaine confortait la tueuse dans son idée. Il s'agissait bel et bien du seigneur des ténèbres. Arsène soupira de soulagement, il n'y avait rien de bien atroce, terrible, angoissant ou même tragique dans cette lettre, juste un rappel à l'ordre discret et particulièrement indulgent. En effet, elle n'avait pas donné de nouvelle à son maitre depuis un mois déjà, fatiguée par sa mission, lassée de côtoyer des gens auxquels elle n'avait simplement pas le droit de s'attacher, ou même avec qui la sympathie ne devait être que superficielle, abusive et impropre. Cependant, il était bel et bien temps de reprendre le travail, car Poudlard n'avait à ce jour rien d'un camp de vacances même si les cours étaient quasi facultatifs pour la jeune française. Peut-être pouvait-elle encore s'accorder quelques minutes de repos ? Allongée dans l'herbe fraiche, les pensées vagabondes, les yeux clos et le coeur au repos. Arsène se laissa glisser sur la pelouse pour y déposer sa précieuse tête. Ses yeux se fermèrent et elle ne tarda pas à s'endormir.
      DRUELLA ▬ « La belle au bois dormant, il est l'heure d'aller diner. »
      ARSENE ▬ « Tu m'as réveillée. »
      DRUELLA ▬ « Il fallait bien que quelqu'un s'en charge, tu ne comptais quand même pas rester toute la nuit dehors, si ? »

    Soudainement, Arsène se redressa, un éclair venait de lui traverser le corps, qu'allait-elle bien pouvoir raconter au sujet de Potter, la principale victime du mage noir, dans son rapport ? Car au jour d'aujourd'hui, il ne s'était pas confié à elle comme l'avait fait le reste de sa bande, il était le seul à rester muet comme une carpe bien qu'il la croie être son amie.
      ARSENE ▬ « Est-ce que tu aurais une plume et de l'encre à me prêter Ella ? »
      DRUELLA ▬ « Maintenant ? »
      ARSENE ▬ « Oui, je t'en prie c'est une urgence ! »
      DRUELLA ▬ « Mmh... Très bien. »

    De son petit sac, la seule personne à qui Arsène accordait un peu de son temps car elle la jugeait intéressante, sortit une plume noire et de l'encre de cette même couleur - qui n'en est en fait pas une. Lupin déchira un bout de parchemin qui avait servi à Voldemort pour lui écrire, le posait sur son genou replié et commençait à former des lettres biscornues pour enfin arriver à un mot, puis des mots pour finir par une phrase.
      Citation :
      Rejoins-moi dans la volière après le repas.

    Sans même attendre une minute et sans aider son amie à ranger ses affaires, Arsène se dirigea en hâte vers le château, dans le hall elle croisa Ted et le pria de remettre ce bout de papier à James, en toute discrétion si possible et sans le lire. Elle gratifia sa demande par un sourire coquin et il parut s'exécuter. La vipère, fière de livrer à nouveau bataille contre celui qui devait être son ennemi numéro un, ne s'éternisa pas une seconde au rez-de-chaussé et gravit les sept étages jusqu'au lieu de rencontre. La volière, comme vous l'imaginez, peuplée de hiboux, n'était pas un endroit des plus romantique et c'est bien pour cela que la fourbe l'avait choisi, de cette manière le lion ne devinerait pas ses intentions plus ou moins douteuses.

_________________
    birdie; mechanical-h@ LJ .
    ♥ .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James S. Potter

avatar

Féminin nombre de messages : 108
age : 31
pseudo : Just
date d'inscription : 15/07/2009

Pensine
année du personnage:
animal:
notes:

MessageSujet: Re: Who's bad ? - James.   Jeu 23 Juil - 21:01


    « T’es parti bien vite de cours. » lâcha Hugo en se laissant tomber sur le canapé à coté de celui de son cousin.

    Relevant les yeux de son livres, James prit quelques secondes avant de lui répondre, lui montrant clairement du regard qu’il n’était pas enclin à discuter. Malefoy prenait un malin plaisir à lui mettre les nerfs à vifs à chaque cours de métamorphose, ce n’était pas vraiment nécessaire d’en remettre une couche.


    « J’ai pas pour habitude de m’éterniser en cours. » répondit il avant de se replonger dans sa lecture.

    « C’est vrai que ça puait le vert… » lâcha Hugo en commençant à jouer avec le chat d’un des élèves, visiblement ennuyé, il n’avait trouvé comme occupation de tenir compagnie à James.

    « C’est avec ce genre de raisonnement que l’on nous monte tous les uns contre les autres. » répliqua t il avant de croiser le regard de Wealey. « Bon, c’est vrai que la majorité des serpentards sont des cas mais faire des généralités n’est pas une solution. »

    Voila que James se prenait pour un sage, chose malvenue quand on sait le nombre de bêtises qu’il a pu commettre entre ses murs. Et comme pour appuyer sa cause -peine perdue, cela s’entend- Ted fit son apparition, laissant tomber le petit bout de papier, celui la même qui avait été utilisé par le seigneur des ténèbres. La vie est une mauvaise blague n’est ce pas ? Lançant un regard interrogateur à son frère de cœur, celui-ci se laissa tomber dans l’autre fauteuil, s’étirant de toute sa longueur.
    « Une admiratrice » lâcha t il avec son humour habituel. Les sourcils de James se levèrent plus haut encore. « Arsène voulait que je te donne ça » précisa t il en tombant enfin dans le vrai.

    « Et tu n’as pas été tenté de le lire ? » Demanda le jeune Potter avec un début de sourire, déridant pour la première fois son visage en ce début de soirée. Ted se mit à serrer les dents mimant un effort intense avant qu’ils ne se mettent à rire. La bande bougea finalement après quelques blagues stupides toute basée sur le manque évident de tact de Ted et se rendirent dans la grande Salle pour y diner. L’ambiance fut bonne bien que relativement, la reprise des cours et des habituelles sorties nocturnes ayant pour effet d’user un peu la bande de gnomes la plus déjantée de l’école.

    « Je file, j’ai un livre à rendre avant de retourner dans la salle commune, on se retrouve plus tard. »
    lâcha t il la bouche encore pleine alors qu’il se levait déjà pour esquiver le plus de questions possibles. Ses amis n’étaient pas dupes pour autant, sans doute demain ou même plus tard ce soir aurait il droit à un interrogatoire.

    Montant d’un pas tranquille les escaliers, James grimpa la plus part des étages les mains dans les poches, son regard se portant alternativement sur le sol ou les tableaux qu’il connaissait par cœur. Malgré toutes ses années, il ne s’était pas habitué à cette popularité. Etre élevé caché du monde puis être révélé aux yeux de tous avait peut être été une méthode un peu abrupte mais l’ordre n’avait pas eu d’autre choix. James n’en n’avait jamais voulu à sa mère, bien au contraire, elle l’avait élevé du mieux qu’elle l’avait pu avec l’aide de sa famille et ça le jeune homme ne l’oubliait pas. Arrivant finalement à destination, ses pas se firent plus discrets alors qu’il observait avec circonspection les lieux. Seul les hululements des chouettes et hiboux parvenaient à ses oreilles et ce fut la silhouette accoudée à l’une des fenêtres qui attira réellement son attention. Une silhouette solitaire ? James ne s’était pas attendu à ce qu’ils soient vraiment seuls. Certes ils venaient de manger avec les garçons mais des personnes comme Jewel et Rose manquait à l’appel, il avait pensé que peut être elle aussi avait été conviée à cette réunion secret. Arsène ayant le don pour rendre chaque acte et paroles secrets, le sorcier ne savait pas vraiment à quoi s’attendre avec elle. Sans doute son coté Serpentard mais James était persuadé d’une chose, les gens étaient plus qu’une maison, ils sont libres de leur actes, on a toujours le choix, lui a-t-on toujours appris.


    « Bonsoir » lacha plus faiblement qu’il ne l’avait voulu alors qu’il s’approchait d’elle. « Les autres ne sont pas la ? » demanda t il finalement.

    Cette question lui paraissait idiot, il avait des yeux et il était capable de voir qu’ils étaient bien les seuls ici, mais peut être avait il espéré que d’autres se seraient joints à cette réunion. En groupe, James n’avait aucun mal à communiquer avec la jeune femme mais seuls… c’était une autre histoire… C’était Ted qui l’avait présenté au groupe, fier d’avoir volé un membre à la bande de Malefoy. Mais James n’arrivait pas à exprimer le sentiment qu’il ressentait en se sentant prés d’elle. Une impression, une intuition, à croire qu’il portait une quelconque attention aux prémonitions et autres.

    Elle semblait s’amuser quand elle les côtoyait. Une verte au milieu de rouge et jaune… Si James était généralement sociable et pas vraiment impressionné avec les filles, il y a avait depuis leur dernière rencontre en tête à tête un malaise. Sans prévenir, sans signes avant coureur, elle l’avait embrassé d’une drôle de façon qui l’avait laissé perplexe. A croire qu’elle s’était forcée…
    Passant ses mains dans ses poches arrières, Jambes se balança sur ses pieds, tantôt sur les pointes, tantôt sur les talons, observant toute la voilière exceptée la zone ou Arsène se trouvait… Oui sait on jamais un élève aurait surgir le délivrer….

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Who's bad ? - James.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» Davy James' Fiche technique
» With Aristide's return comes hope (Selma James, widow of C.L. R. James)
» All i wanted was you [PV James Stanford]
» Présentation de James-Potter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hominum Revelio :: 

le château de Poudlard

 :: sixième, septième étages, et tours :: tours :: volière
-
Sauter vers: